Festival de l'Abbaye de Sylvanès Grenier de Toulouse saison 2018-2019 2 - Labyrinthe de Merville 5 - BonPlan-Matelas.fr 6 - Le Citron Bleu - Toulouse
 

Tintin et ses avions

Les aventures aériennes du célèbre reporter.
Au Musée Aéroscopia jusqu’au 10 janvier.


Conçue avec le Musée Hergé, cette exposition sur-mesure de plus de 800m² est présentée à Toulouse de manière tout à fait exceptionnelle au cœur d’Aéroscopia, durant 8 mois. Totalement intégrée au musée, elle conduit le visiteur, au fil de son parcours, à une redécouverte des aventures du célèbre reporter.
Une collection unique de planches originales permet aux visiteurs de découvrir les coulisses de la bande dessinée la plus célèbre au monde. Le tintinophile averti comme le passionné d’aéronautique seront éblouis par les graphismes d’aéronefs précis et réalistes du dessinateur.

Hergé crée le personnage de Tintin en plein âge d’or de l’aviation et offre une place centrale aux avions dans ses récits. Pour lui, l’avion n’est pas seulement un moyen de transport, mais il est aussi l’occasion de mettre en scène d’incroyables exploits aériens et accélérer le rythme de ses récits. Au gré des aventures de son héros, il a pris soin de toujours représenter les appareils avec un grand souci de précision et de réalisme. Du pays des Soviets à celui des Picaros, Tintin a parcouru tous les continents comme passager voire même comme pilote, se posant en témoin de cette évolution qui a bouleversé notre société.
Parmi la cinquantaine d’avions d’Hergé, la plupart sont parfaitement identifiables, à l’exception du Stratoneff de Joe et Zette, de la fusée lunaire et du Carreidas 160, sortis tout droit de l’imaginaire de l’auteur et de ses collaborateurs, notamment Roger Leloup, doté d’un réel talent d’ingénieur.
Après un baptême de l’air mouvementé aux commandes d’un Polikarpov qu’il emprunte pour fuir, Tintin volera à bord de tout type d’aéronefs, avions, hydravions et hélicos. Mais avec le développement du transport commercial et l’avancée technologique des gros-porteurs, le souci de réalisme qui caractérise le style hergéen cantonnera Tintin dans son rôle de simple passager.
Au gré des albums, on peut suivre l’évolution des avions dans les aventures du journaliste globe-trotter : les acrobaties des Dupond et Dupont par exemple, ne manquent pas d’humour dans un Bristol Scout de la version noir et blanc de L’île noire 1937, devenu jaune dans la première version couleur de 1943 et nous paraissent plus proches de notre époque quand nous les voyons virevolter dans un très reconnaissable De Havilland DH82 Tiger Mot, dans la dernière version de 1966.
Et, quarante-sept ans après la première publication, c’est sur l’envol du plus gros des porteurs de l’époque, le Boeing 747, que s’achève l’œuvre d’Hergé.

Pendant toute la durée de l’exposition seront proposées des visites guidées, des conférences et des animations...

9h30-18h hors période de vacances scolaires
9h30-19h en période de vacances scolaires
Ouvert tous les jours, toute l’année, sauf le 25 décembre, le 1er janvier et 1 semaine en janvier

Allée André Turcat à Blagnac
- www.musee-aeroscopia.fr


Partager :
 


3T Café-Théâtre Toulouse
 
Jeu Walibi Sud-Ouest
 
Jeu Cinéma Toulouse
 
Votre Pub Ici