1 - Grenier de Toulouse 2 - MediterranéO à Portet sur Garonne 3 -PMU
 

Tartuffe

Au rythme effréné du Théâtre permanent...
Au Sorano les 15 et 16 septembre à 20h.


Mise en scène Gwenaël Morin avec l’aide de Philippe Mangenot
La troupe éphémère du Sorano.

Souvenez-vous. La saison dernière, pendant trois semaines au rythme effréné, en marge des représentations des Molière de Vitez, la troupe du Théâtre Permanent de Gwenaël Morin a transmis sa mise en scène du Tartuffe à une troupe éphémère de la région constituée pour l’occasion. Aujourd’hui l’aventure continue et le Tartuffe ainsi transmis part en tournée !
À l’occasion d’un temps fort « Molière à Toulouse », revoilà donc sur le plateau du Théâtre Sorano onze jeunes acteurs, sans costume ni décor, mais avec des baskets, un tambour et des chaises en plastique. Ils ont tiré leurs rôles au sort. Ce n’est pas le réalisme qui compte, c’est la fraîcheur, la rapidité, l’énergie et surtout le plaisir de jouer. On redécouvre Molière, un Molière résolument vivant. Assurément, ce Tartuffe-là est bien celui de tout le monde !

"J’aime bien cette idée de la panique ; l’étymologie de ce mot a à voir avec le dieu Pan et quand on évoque Pan, on n’est jamais très loin de Dionysos... la panique, ce serait presque quelque chose d’orgiaque. Pas une panique vue comme un problème mais comme quelque chose qui génère une énergie particulière et qui peut libérer des formes spécifiques. S’il y a eu méthode dans le Théâtre Permanent, c’est cette précipitation quotidienne dans le travail théâtral qui nous interdit, du coup, le recul, une certaine forme d’autocritique, le doute, l’hésitation et ça nous oblige à aller droit au but ; ça interdit une certaine élégance : on est dans la tempête et la question, c’est de survivre. Cela nous rend à une certaine forme de précarité. Ce n’était pas lemot d’ordre mais c’est un peu cette énergie de la panique qui a traversé le travail. Cette panique, évidemment, à partir du moment où on la revendique, on l’aborde avec une certaine forme de sérénité, on ne la vit pas de manière dramatique. Une forme de plaisir de l’urgence, une excitation qui a à voir avec la joie fébrile des enfants quand ils sont ensemble "
- (Gwenaël Morin )

35 allées Jules Guesde – Toulouse - 05 32 09 32 35
- www.theatre-sorano.fr


Partager :
 


3T Café-Théâtre
 
Jeu Grenier de Toulouse
 
PMU.fr
 
Votre Pub Ici