1 - DefiKart 2 -PMU 4 - Jazz en Comminges
 

Musique à 360°

Trois soirées animées par des interprètes d’exception.
Au Théâtre Garonne les 16, 17 et 23 mai.


Deux soirées consacrées au piano et à la musique de chambre pour violon et piano. A quelques jours de là le 23 mai, ’’Une autre Odyssée’’, du compositeur grec Alexandros Markeas nous invitera à méditer sur le sort des migrants morts en Méditerranée.

Mardi 16 mai à 20h

RONNIE LYNN PATTERSON, piano
Les compositeurs préférés de cet américain de Paris : Rachmaninov, Scriabine, Schoenberg et Morton Feldman dont il est un des meilleurs interprètes actuels. Il est aussi, en solo ou avec son trio, un continuateur inspiré de la tradition afro-américaine : le jazz, la liberté de l’improvisation. Pianiste autodidacte, il a reçu l’influence de plusieurs cultures musicales : la musique classique par sa mère, elle-même pianiste, le jazz par son père, ainsi que celle des musiques cubaines, latino-américaines, antillaises. Toutes ont contribué, selon Alain Gerber, à une "Patterson touch", qui allie autorité et fragilité, affirmation et questionnement.

Programme :
Rachmaninov : Nocturne op.10 n°1, Elégie op. 3 n°1, Prélude op. 23 n°7, Moments musicaux op. 16 n°2, 3, 4
Scriabine : Prélude op. 11 n°21
Improvisations

ADAM LALOUM, piano / MI-SA YANG, violon
On ne présente plus Adam Laloum à Toulouse. Victoire de la musique 2017 catégorie "soliste instrumental" et contrat d’exclusivité signé dans la foulée chez Sony Classical : consécration d’un artiste majeur dont nous connaissions déjà les qualités poétiques de sa présence et de son jeu : intense, à la fois libre et rigoureux. Ses enregistrements de Brahms et de Schumann lui valent une reconnaissance internationale. En 2014 il forme le trio "Les Esprits" avec Mi-Sa Yang au violon et Victor Julien-Laferrière au violoncelle. Il crée en 2015 le Festival de Lagrasse dans l’Aude essentiellement consacré à la musique de chambre. Mi-Sa Yang, d’origine coréenne, a grandi à Osaka au Japon. Premier prix du concours Yehudi Menuhin en 2000 ; Admise au CNSDMP en musique de chambre après ses études avec Olivier Charlier et Rachmaninov J.J. Kantorow. Elle est membre du quatuor "Ardeo".

Programme :
Mozart : Sonate pour violon et piano n°28 en mi bémol majeur K. 380
Schubert : Fantaisie en do majeur D. 934

Mercredi 17 mai à 20h

KYOKO HASHIMOTO, piano
Née à Tokyo, elle commence l’étude du piano à l’âge de 3 ans. Parmi ses professeurs figurent György Sebok, Menahem Pressler, György Sandor, György Kurtag pour le piano et Janos Starker et Felix Galimir pour la musique de chambre. De nombreux prix lui ont été attribués dont le premier prix du Concours International de Musique Française. Elle se produit partout dans le monde en soliste et avec les partenaires les plus prestigieux. Son répertoire va du pré-baroque aux oeuvres les plus récentes. Elle mène parallèlement une intense activité pédagogique. Elle a enregistré une douzaine de disques et parle dix langues.

Programme :
Mozart : Fantaisies K. 396, K. 397, K 475
Schoenberg : 5 Klavierstücke op. 23, n°1 et 2
Schubert : 4 Impromptus D. 935

ADAM LALOUM, piano / MI-SA YANG, violon
"Pour être un bon interprète, il faut une sorte d’empathie ; essayer de pénétrer dans le monde des compositeurs, cela demande beaucoup d’intelligence et de sensibilité. Les expériences de la vie sont très importantes, elles font les interprètes que nous sommes. Il me semble que parfois on perd le sens des priorités, la dimension artistique de notre métier. L’accent est mis sur la solidité et la régularité ; si ces qualités ne vont pas de pair avec le talent, alors je trouve cela vain. On oublie trop vite que la fragilité est une qualité encore plus grande lorsqu’elle est mise en musique."
Adam Laloum, entretien Piano Bleu

Programme :
Debussy : Sonate pour violon et piano
Prokofiev : 5 Mélodies op.35 pour violon et piano
Brahms : Sonate n°1 en sol majeur op. 78 pour violon et piano

Mardi 23 mai à 20h

Une Autre Odyssée, Requiem pour les migrants morts en Méditerranée

Conception Alexandros Markeas / Direction musicale Frédéric Bétous / Scénographie Bruno Graziani / Textes de Erri De Luca / Ensemble La Main Harmonique

Le compositeur franco-grec Alexandros Markeas offre à la mémoire des migrants qui ont péri en Méditerranée une sorte d’anti-Odyssée, un poignant hommage musical mêlant sa propre création à quelques-unes des plus somptueuses musiques de la Renaissance (Gesualdo, Monteverdi et de Victoria), ainsi que des musiques traditionnelles du bassin méditerranéen. Le compositeur recrée une Méditerranée intemporelle où les plaintes d’hier et d’aujourd’hui s’unissent en un unique chant funèbre. Interprètes incontournables du répertoire de la Renaissance, les chanteurs de la Main Harmonique prêtent leurs voix à cette élégie, qui donne à entendre la subtile alliance de la viole de gambe et du saxophone. En guise de narration, des images et les textes du poète Erri de Luca révèlent une Méditerranée aussi lumineuse que funèbre. Depuis une embarcation perdue au milieu de la scène, les voix, métamorphosées, circulent à travers un dispositif de haut-parleurs, et se noient dans les tumultes de la Méditerranée.


 

Avenue du Château d’eau – Toulouse - 05 62 48 54 77
- www.theatregaronne.com


Partager :
 


3T Café-Théâtre
 
Jeu DefiKart
 
PMU.fr
 
Jeu Cinéma
 
Votre Pub Ici