Holiday On Ice au Zénith de Toulouse Kenji Girac au Zénith de Toulouse
 

Dominique Mathieu

Un designer radicalisé.
Jusqu’au 29 juin au BBB.


Actes

Designer autodidacte, Dominique Mathieu privilégie l’économie de moyens et se définit comme un designer utile, c’est-à-dire qui modifie radicalement les objets. Les deux volets de son exposition aborderont des sujets tels que l’écologie et le rôle du créateur au sein de la société. Suite à sa décision d’abandonner sa pratique professionnelle pour déployer ses activités ailleurs et autrement, le premier volet présente des propositions issues des différents « actes » qui ont constitué son parcours. Cet ensemble dessine un « paysage » pour les activités de formation professionnelle du centre d’art, déplacées au sein même de l’espace d’exposition par la proposition de Dominique Mathieu, autour d’une « Grande table ».

En collaborant dès 1993 avec diverses agences de design et d’architecture, Dominique Mathieu se forme en particulier à la création de mobilier et à l’architecture intérieure, et prend part à des projets d’architecture et de scénographie. Au tout début de l’année 2000 il ouvre son propre studio et consacre l’essentiel de son activité au mobilier et à l’objet. Dés lors son travail s’articule autour de projets de recherche et de projets de production. De cette première phase de travail de nombreuses pièces intègrent les collections nationales, dont le Centre Georges Pompidou et le FNAC. Il est pensionnaire de la Villa Médicis durant l’année 2000 et 2001. Son travail est remarqué par la galerie Kréo, avec laquelle il réalise une exposition personnelle. Il collabore avec l’éditeur FR66 durant de nombreuses années et avec le prestigieux éditeur Zanotta qui édite trois de ses projets. En 2005, l’ensemble de son travail est récompensé par le "Grand prix de la création de la ville de Paris", dans la catégorie "designer confirmé".

L’exposition "Fracture sociale" à la galerie Mica en 2007 affirme une nouvelle orientation très engagée sur des questions politiques, sociales et écologiques. En découle une approche radicale qui tourne le dos à une certaine pratique du design trop engagée dans des effets de communication et de style. Cet engagement militant séduit le directeur du CAC de Brétigny, Pierre Bal-Blanc, qui l’invite en résidence d’artiste pour une durée indéterminée durant laquelle il supervisera tous les projets liés à l’aménagement du centre d’art par des interventions à la frontière du design et de l’art. Il collabore désormais très étroitement avec la société Salle Principale créée en 2014 avec laquelle il amorce un nouveau virage, plus déterminé et radical.

96 rue Michel-Ange - Toulouse - 05 61 13 37 14
- www.lebbb.org


Partager :
 


3T Café-Théâtre Toulouse
 
Jeu Cinéma Toulouse