2 - Grenier de Toulouse saison 2019/2020
 

La Leçon

Le monde burlesque et tragique de Ionesco.
Du 20 septembre au 5 octobre au Théâtre du Pavé.


D’Eugène Ionesco.
Avec Corinne Mariotto, Francis Azéma, Margot Marquès
Mise en scène de Francis Azéma
Cie Les vagabonds

Peut-être la pièce la plus énigmatique de Ionesco.
Un vieux professeur reçoit chez lui une jeune bachelière de 18 ans pour lui donner des cours. Au fil du temps, les cours augmenteront en difficulté et l’élève ne comprendra plus le maître, qui deviendra de plus en plus agressif, tandis que la jeune élève va devenir petit à petit un objet mou, inerte, épuisé.
Un fossé de connaissances les séparera finalement et c’est le maître qui finira par tuer son élève. À noter que cette élève sera la 40e victime du maître de la journée.
Cependant, une nouvelle élève se présente...

"Pourquoi le savant tue-t-il l’ignorant ?
La connaissance, souvent synonyme de vie, d’épanouissement, de construction de soi devient ici source d’incompréhension, de désordre et fait place à une violence extrême sous le regard désabusé d’une bonne, digne représentante sans doute de la masse, des soumis, de tous les autres, les indifférents, ceux qui se taisent devant la barbarie et acceptent même à contre cœur que la raison du plus fort l’emporte une fois de plus.

Les reproches de la bonne ne sont-ils pas un peu les nôtres ?
Nous marmonnons notre désaccord sans nous y opposer franchement. Le nazisme, le racisme, toutes les formes d’intolérance n’ont parfois devant elles que des gens qui disent que « ce n’est pas bien » mais qui ne font jamais assez pour l’empêcher. Faudrait-il alors opposer la violence à la violence sous peine d’échec ?

Toute la parabole est ici sublimée par un dialogue d’une force entêtante. Si Ionesco dans sa première version cite très clairement le nazisme, la parole du professeur reste aussi celle de tous les manipulateurs dont la finalité reste le pouvoir de vie et de mort, l’emprise sur l’autre.
Le génocide perpétré par ce professeur fou sur des innocents (la jeunesse, l’école) fait s’arrêter un rire sans doute voulu par l’auteur pour nous tromper, nous endormir peut-être nous aussi."

Francis Azéma.

A 20h30 – dimanche 16h – relâche le lundi

34 rue Maran - Toulouse - 05 62 26 43 66
www.theatredupave.org

 
 



 
 
 
 
Partager :
 


3T Café-Théâtre Toulouse